Vous êtes ici : Grands projets >> L'avenir de la ligne 1
Imprimer cette page Augmenter taille texte Baisser taille du texte

Renouvellement et extension de la Ligne 1 : concertation préalable en novembre

Une nouvelle étape importante a été franchie, le 15 septembre dernier, dans le projet de renouvellement et d’extension de la ligne 1 du réseau Stan avec un débat, devant le Conseil métropolitain, lié à la présentation des hypothèses qui seront soumises à la concertation préalable.


La ligne 1 du tram, qui transporte  45 000 voyageurs par jour, arrive à  saturation. Cette ligne fait l’objet d’une étude depuis 2014 concernant son avenir, et notamment  le remplacement du matériel roulant, à  l’horizon 2023, préconisée par le  rapport de l’État.
Comme l’a rappelé le Président de la Métropole « l’objectif est de créer une véritable colonne vertébrale, performante et moderne de la métropole pour les 30 ans à venir, avec une desserte du Technopôle Henri Poincaré, du CHRU, des universités et des nombreuses entreprises implantées. Un grand projet en lien avec l’évolution  des mobilités dans le bassin de vie ».

Depuis le mois de février, 31 réunions de présentation ont été organisées notamment pour les conseils municipaux de l’ensemble des communes de la Métropole. La concertation préalable, à laquelle les habitants sont invités à participer sera lancée en novembre prochain.

Variantes et options

Chacun pourra s’exprimer sur plusieurs points majeurs. Tout d’abord le choix du matériel roulant entre un tramway sur rail et un tramway sur pneu sur le tracé de base qui reliera les casernes Kléber à Essey-lès-Nancy au boulevard de l’Europe à Vandœuvre-lès-Nancy jusqu’au carrefour Jeanne d’Arc. Trois variantes sont proposées pour répondre à la vraie difficulté de la montée de Brabois pour desservir le Technopole Henri Poincaré, du CHRU, des universités et des nombreuses entreprises implantées :

- Variante 1 : en Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) sur le tracé actuel avec une correspondance en temps réel.
- Variante 2 : en tramway par l’avenue du Général Leclerc, avec une solution alternative par la rue Jean-Jaurès à Vandœuvre-lès-Nancy.
- Variante 3 : en tramway par le boulevard des Aiguillettes et le Jardin botanique Jean-Marie Pelt à Villers-lès-Nancy, via un tunnel.

Trois options d’extension de la ligne sont également proposées :

-Option 1 :
depuis le boulevard de l’Europe jusqu’à Roberval aux confins d’Heillecourt, d’Houdemont et de Vandœuvre-lès-Nancy, permettant une connexion aux réseaux ferroviaires et autoroutiers ou une interconnexion de type tram-train.

Option 2 : création d’une branche supplémentaire à partir du carrefour du Vélodrome par le boulevard des Aiguillettes en direction de la Faculté des sciences et le Val de Villers, sur lequel l’Université va engager un projet de développement important.

Option 3 : extension depuis le site Kléber à Essey-lès-Nancy jusqu’à la zone d’activité de la Porte verte.

 

- Consultez la délibération du Conseil de métropole du 15 septembre

- Téléchargez ou visionnez la présentation des hypothèses.

 

Partagez sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter