Imprimer cette page Augmenter taille texte Baisser taille du texte

Une ambition réaffirmée en faveur d’un Grand Nancy durable

Projet d’agglomération du grand nancy

Depuis 1997, le Grand Nancy oeuvre pour faire du développement durable une dimension structurante de son projet pour le territoire, en cherchant un équilibre à long terme reposant à la fois sur les aspects économiques, sociaux, environnementaux et culturels des activités humaines. Ces quatre piliers, la collectivité entend les prendre en compte dans sa manière de conduire l’action publique, aux côtés des forces socio-économiques et des citoyens, en concertation avec eux.

Permettre le développement harmonieux des territoires tout en continuant d’oeuvrer pour le bien-être des populations, dans un souci de justice sociale, de solidarité et d’équité: tel est aujourd’hui le défi auquel les acteurs du développement et de la gestion urbaine ont à répondre ensemble.

C’est dans cette optique que le Grand Nancy a choisi de reprendre le document qui, depuis 2007, oriente et structure les politiques publiques.
Si cette vision d’avenir demeure pour l’essentiel valide, il convient aujourd’hui d’aller plus loin. C’est ce que propose le projet d’agglomération actualisé, adopté par l’assemblée communautaire en juillet 2011.

 

 

 

 

 

La préparation de l’avenir dans un monde qui bouge

Le projet d’agglomération adopté en 2011 se fonde sur une vision globale de l’action publique, permettant de mieux doter la collectivité des moyens nécessaires pour répondre aux évolutions significatives et rapides auxquelles elle est confrontée :

  • Celle des ressources : pour maintenir sa capacité à porter les projets engagés et à en conduire de nouveau la collectivité doit dégager de nouvelles marges de financement pour continuer à investir.
  • Celle de la conduite de l’action territoriale : de nombreux sujets nécessitent une mise en cohérence qui dépasse les limites du périmètre territorial. Les logiques intercommunales et interterritoriales sont plus que jamais à l’ordre du jour, comme en témoigne la création du Sillon lorrain ou de l’Université de Lorraine.
  • Celle de la société : les défis écologiques, économiques et sociaux, accentués par un contexte de crise, interpellent aujourd’hui plus que jamais les modes de vie individuels et collectifs, les modèles de société et les modes de développement des territoires. Ainsi, les collectivités ont plus que jamais la responsabilité d’engager le territoire dans une dynamique de développement durable.

 

 

Une ambition et une démarche qui s’expriment sur des politiques mieux reliées

Une ambition et une démarche qui s’expriment sur des politiques mieux reliées

En révisant le projet d’agglomération, le Grand Nancy se donne comme but d’aller un cran plus loin dans la convergence des politiques communautaires et dans la mise en synergie de ses propres politiques avec celles que portent, aux différentes échelles, ses partenaires de l’action publique territoriale.

Chacune des politiques, dans sa conception comme dans sa mise en oeuvre, doit s’imprégner des principes fondateurs du Grand Nancy durable.
Il importe que le projet d’agglomération revisité soit vécu comme un outil pour appuyer le travail des élus et des services de la Communauté urbaine, et soit considéré non pas comme une fin en soi, mais comme une étape dans une démarche d’amélioration continue de moyen terme.

C’est pourquoi le projet d’agglomération revisité donne à voir l’ambition précisée et réaffirmée de la Communauté urbaine en faveur du développement durable, et acte une série d’engagements concrets, pragmatiques et durables sur le contenu des politiques communautaires, les services, les usages et la manière de conduire l’action publique.

En cela, il est à la fois un référentiel pour l’action que la Communauté urbaine conduit en propre ou dans le cadre de stratégie de partenariat, et un outil permanent d’orientation de la décision politique au service d’une agglomération humaine.

Partagez sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter