Conseil métropolitain du 17 décembre 2020 : les principaux points à l'ordre du jour


Une séance du Conseil métropolitain s'est tenue le jeudi 17 décembre à 15h, en visioconférence.

  • • Aide au paiement des loyers des commerçants impactés par la crise sanitaire de la Covid-19 afin d'alléger les charges fixes qui menacent la poursuite de leur activité

    • Stratégie d'insertion et de lutte contre la pauvreté : la Métropole s'engage avec l'État contre la précarité

    Le Grand Nancy contribue à la construction d'une société plus juste, plus résiliente, qui permette à chacun de trouver sa place. La crise sanitaire que nous connaissons actuellement a fait ou va faire basculer un très grand nombre de personnes dans la pauvreté (un million qui s’ajoutent aux neuf millions vivant déjà sous le seuil de pauvreté en France).

    C’est dans ce contexte que les élu(e)s du Conseil métropolitain ont adopté le 17 décembre la convention avec l’État du plan d’action de la Stratégie métropolitaine d’insertion et de lutte contre la pauvreté. Dans le cadre de cette convention, Métropole travaillera notamment avec une coordination des 20 villes et de leurs CCAS : 

    - à accompagner l’accès à une alimentation durable et de qualité, croisant un des objectifs du Projet Alimentaire Territorial  Meurthe-et-Moselle Sud ;
    - à renforcer l’inclusion numérique et l’accès aux droits ;
    - à favoriser l’accès et le maintien dans le logement ;
    - à réduire les freins à l’insertion en proposant notamment des modes de garde aux familles en recherche d’emploi ou de formation ou une aide pour passer son permis de conduire.

    Les premières actions entreprises dans le cadre de cette convention font l’objet d’une dotation de l’État d’un montant de 300 000 €.

    • La Métropole candidate à l’Appel à manifestation d’intérêt « Logement d’abord »

    Dans le cadre de sa politique solidaire de l’habitat, et plus particulièrement le Fonds de Solidarité pour le Logement (FSL), la Métropole souhaite œuvrer pour permettre aux sans-abris d’accéder à un logement digne.

    Comment ? Le Conseil métropolitain qui s’est réuni ce 17 décembre a adopté sa candidature à l’Appel à manifestation d’intérêt « Logement d’abord ». En lien avec la Stratégie métropolitaine d’insertion et de lutte contre la pauvreté, ce dispositif permettra de trouver des solutions de logement pérennes à celles et ceux qui n’en disposent pas. À noter, si cette candidature est retenue, la Métropole bénéficiera d’un accompagnement financier fort de la part de l’État.

    Légitime pour assurer cette mission, la Métropole dispose de plusieurs outils importants, tels que la Convention intercommunale d’attributions de logements sociaux ou l’étude sur l’errance à Nancy. Force est de constater que la crise sanitaire a eu des effets désastreux sur des ménages qui étaient déjà en état de pauvreté. 

    Quatre axes d’actions seront mis en place :

    - contribuer à expérimenter le dispositif « Logement d’abord » pour des personnes en état de grande marginalité ;
    - mobiliser le parc de logements privés ;
    - accélérer la construction de logements dédiés au sein du parc HLM ;
    - renforcer les mesures d’accompagnement pour l’accession à un logement ou le maintien dans un logement pour les personnes cumulant notamment les difficultés financières et la souffrance psychique.

    • Covid-19 : la Métropole poursuit sa mobilisation pour ses étudiant·e·s

    Isolement, perte d'emploi et de revenus d'appoint... 2020 n'aura pas épargné les étudiant.e.s, durement touché.e.s par la crise sanitaire.

    Première agglomération française en nombre d’étudiant.e.s pour 100 habitants, la Métropole est particulièrement attentive à la situation de ses 51 000 étudiant.e.s et se mobilise au quotidien en faveur du développement universitaire.  Elle propose ainsi une série de mesures, dont des aides financières, pour leur permettre de vivre le confinement et de poursuivre leurs études dans les meilleures conditions possibles. Elle soutient également les établissements et associations qui œuvrent pour leur venir en aide. C’est ainsi que les élu·e·s du Conseil métropolitain ont voté, ce 17 décembre, deux subventions exceptionnelles.

    Le Crous Lorraine se mobilise pour assurer des missions d’hébergement, de restauration et d’aide sociale pour accompagner au mieux les étudiant·e·s durant ce deuxième confinement.  L’organisme doit faire face à une augmentation importante d’aides exceptionnelles (alimentaires, financières,…) Cette augmentation s’explique par la perte d’emploi d’étudiant·e·s qui se retrouvent sans ressource. La Métropole, qui avait déjà apporté son soutien à ce dispositif d’action sociale à hauteur de 26 000 €, a décidé de verser une subvention complémentaire de 19 350 €.

    Fédélor  - Épicerie solidaire étudiante Agoraé : la Métropole a apporté en 2020 un soutien cumulé exceptionnel de 4 000 € à la Fédération pour la gestion de son épicerie solidaire l’Agoraé. Un soutien complémentaire de 4 500 € a été décidé.

    •  Définition d’un projet urbain Nancy Centre Gare intégrant Nancy Grand Coeur