COMMUNIQUÉ — Ligne 1 du tram : la Métropole et Keolis mobilisés pour permettre le meilleur niveau de service rendu dans le contexte actuel


A l'aune des deux incidents survenus sur la ligne 1 du tram, et consciente des craintes ressenties par certains usagers, la Métropole du Grand Nancy souhaite rappeler que la sécurité des voyageurs et des personnels à bord reste et demeure garantie, et que la collectivité apporte toute sa vigilance à ce que cette condition non discutable de voyage soit maintenue. Dans les deux cas, le système de sécurité a fonctionné, permettant d'éviter tout dommage corporel. Le principe de précaution, appliqué lors de chaque incident à l'ensemble des rames, a été mis en place avec une rentrée au dépôt des véhicules afin de procéder à des vérifications. 

  • La Métropole, en lien permanent avec son délégataire Keolis, mesurant les enjeux liés au vieillissement du matériel roulant, a mandaté en début d'année un cabinet indépendant, afin de faire expertiser l'ensemble de la flotte de voitures, et ainsi déterminer la durée de vie et la qualité de service du TVR. Le rapport rendu a permis d'identifier les points de sensibilité, et les solutions de maintenances adaptées.

    Cependant, à la suite des événements survenus le mercredi 3 novembre, il a été décidé hier, en lien avec Keolis, de remettre onze rames à expertise complémentaire et/ou maintenance approfondie, en complément de deux rames actuellement en maintenance programmée. 

    Les réunions de travail qui se sont tenues tout au long de la journée, ont eu pour principal objet d'assurer la mise en place d'une ligne de substitution rapide avec comme objectif de permettre un niveau de service optimal, au regard de la situation et de la rentrée scolaire. Ainsi, dès le lundi 8 novembre, le transport sera assuré toutes les 9 minutes, de la station Essey-Mouzimpré à la station Vélodrome en tram, puis par bus à la même fréquence, de la station Vélodrome à Brabois. La mobilisation de bus sur la ligne 1 ne dégrade en aucun cas le niveau de service des lignes 2,3 et 4. Les échanges entre la Métropole et Keolis se poursuivent pour permettre une augmentation de la fréquence de passage des voitures dans les prochaines semaines, et ce jusqu'à un retour à la normale, que nous espérons le plus tôt possible. 

    Enfin, de manière plus structurelle, les conditions de remplacement du TVR seront évoquées lors du Conseil Métropolitain du mois de novembre, dans le cadre du Plan Métropolitain des Mobilités.