Nouveau Tramway : l'essentiel du projet


Le tramway sur pneus ou TVR (transport sur voie réservée) qui circule dans la Métropole du Grand Nancy arrivera en fin de vie en 2022. Fatigué mais aussi saturé – il transporte chaque jour plus de 45 000 personnes – il laissera la place à un matériel robuste, fiable et à plus grande capacité pour répondre aux nouveaux besoins de mobilité des usagers d'aujourd'hui et de demain.

Projet de Nouveau Tramway : suite de l'avis de la Commission d'enquête publique

L’enquête publique relative au Projet de Nouveau Tramway du Grand Nancy s’est déroulée du 27 août au 30 septembre 2019. Elle avait pour objet d’informer le public sur le Projet et de recueillir ses observations. Au total, la Commission d’enquête a analysé près de 1 500 contributions. 6 553 visiteurs ont accédé au registre dématérialisé et 247 visiteurs ont été reçus par la Commission d’enquête pendant les permanences.

Le 15 novembre dernier, la Commission d'enquête publique a rendu un avis favorable sur le Projet, assorti de deux réserves et de trois recommandations. 

Consulter le rapport et les conclusions

Focus

Dans une enquête publique, quelle est la différence entre réserves et recommandations ? 

-    Les réserves 
La commission d’enquête pose des  conditions  à  son  avis  favorable. Les réserves doivent être levées pour que l’avis de la commission soit considéré comme favorable.

-    Les recommandations :
La commission d’enquête exprime des recommandations, suggestions ou critiques qui lui semblent pertinentes et de nature à améliorer le projet, sans porter atteinte à l'économie générale de celui-ci. L'autorité compétente peut en tenir compte ou non : l'avis demeure favorable.


LES DEUX RÉSERVES DE LA COMMISSION D'ENQUÊTE :

Ces deux réserves concernent le tracé du Val de Villers à Villers-lès-Nancy. 

Réserve 1  pour la Préfecture de Meurthe-et-Moselle : extraire du périmètre de la Déclaration d’Utilité Publique (DUP) les parcelles de jardin de particuliers du Val de Villers dont l’expropriation s’avérerait inutile du fait du nouveau tracé.

Seul le Préfet peut lever cette réserve. La prise en compte devra être intégrée dans l’arrêté préfectoral de Déclaration d’Utilité Publique du Projet. Toutefois cette réserve est étroitement liée au traitement de la réserve n° 2 concernant le nouveau tracé proposé pour la montée sur le plateau de Brabois. 

Réserve 2 pour la Métropole du Grand Nancy : mettre en œuvre, après concertation avec les différentes parties prenantes « Les optimisations possibles à la solution présentée en enquête publique » telles qu’elles apparaissent dans son mémoire en réponse et qui modifient le tracé du Val de Villers dans le sens d’un redimensionnement nettement en baisse de l’ouvrage d’art, qualifié de « viaduc » par les opposants et qui désormais fait passer le tramway à l’arrière de la clinique Saint André.

Conformément aux annonces faites en réunion publique du 12 juin 2019, des études complémentaires ont été menées pour rechercher des pistes d’optimisation de la solution présentées en DUP.
Il s’agissait de trouver un tracé :

-    praticable par un tramway fer ;
-    diminuant l’impact visuel en éloignant le tramway des habitations et en baissant la hauteur de l’ouvrage ;
-    limitant les gênes occasionnées aux riverains privés et professionnels
-    préservant les collections et renforçant l’attractivité du Jardin Botanique.

Des études complémentaires ont permis de proposer une modification du tracé du Val de Villers. Celle-ci permet : 

-    une nette réduction de la taille de l’ouvrage initialement prévu (200 mètres de largeur et 9,7 mètres de hauteur, pour 350 mètres de largeur et 15 mètres de hauteur auparavant)
-    un éloignement vis-à-vis des riverains du lotissement du Jardin Botanique (85 mètres)
-    le passage à l’arrière de la clinique Saint-André et la suppression totale des impacts fonciers riverains. 

Deux stations sont envisagées :

1. Dans le campus de la Faculté des Sciences et Technologies,  à 150 mètres des riverains,
2. Dans la prairie du Jardin Botanique, à 120 mètres de la station existante « Le reclus ».

Nouveau tracé proposé

Schéma d’insertion arrière de la Clinique Saint-André

Nouveau principe d’aménagement Campus Faculté de Sciences et Technologies

Nouveau principe d’aménagement Campus Faculté de Sciences et Technologies

Passage rue Victor Basch

Passage entre la Faculté de Sciences et Technologies et la rue Victor Basch


LES TROIS RECOMMANDATIONS DE LA COMMISSION D'ENQUÊTE :

Recommandation 1 pour la Métropole du Grand Nancy : poursuivre la concertation avec les riverains de la rue des Prés à Essey-lès-Nancy afin de parvenir à la solution la moins impactante, notamment pour les professionnels de santé qui y exercent.

Le tracé de la rue des Prés présenté en enquête publique prévoyait en effet :

-    la suppression des stationnements de la rue ;
-    la circulation limitée aux riverains
-    la suppression des arbres
-    la mise en place d’un séparateur en axe de la plateforme tramway. 

Insertion rue des prés DUP
— Insertion rue des prés DUP


Recommandation 2 pour la Métropole du Grand Nancy : porter une attention toute particulière à l’accès aux personnes à mobilité réduite en invitant les associations représentatives des handicapés à collaborer pendant la phase travaux.

Recommandation 3 pour la Métropole du Grand Nancy : examiner à nouveau l’insertion de la ligne dans l’avenue du général Leclerc à Nancy afin de préserver les accès aux garages privatifs. 

LE DIALOGUE SE POURSUIT

Depuis le rendu de l’avis de la Commission d’enquête, la Métropole rencontre l'ensemble des parties prenantes ayant apporté leur contribution à l'enquête (associations, institutionnels, acteurs locaux…), pour dialoguer sur les réponses à leurs préoccupations. Elle a notamment pu leur présenter le nouveau tracé prévu pour le Val de Villers. La concertation se poursuivra tout au long de la conception du projet. 

Prochaine étape : la déclaration de Projet que le Grand Nancy proposera au vote du Conseil Métropolitain ce 20 décembre. Les élus seront invités à réaffirmer leur volonté de poursuivre le Projet et la manière dont ils entendent le faire évoluer. Le Grand Nancy transmettra ensuite cette déclaration de projet au Préfet de Meurthe-et-Moselle, qui devra se prononcer sur la déclaration d’utilité publique.

Les objectifs du projet

Desservir le sud de la Meurthe-et-Moselle

Le renouvellement de la ligne de tramway représente pour notre territoire, un enjeu fort qui dépasse les limites de la seule agglomération nancéienne. En effet, la Métropole est au coeur d’un bassin de vie et d’emploi de 450 000 habitants avec deux millions de déplacements quotidiens dans le sud de la Meurthe-et-Moselle dont 70 % concernent la Métropole. Le Nouveau Tramway permettra de renforcer l'offre de transports par des correspondances avec les TER, les lignes de bus urbaines et suburbaines et des parkings relais reliés aux axes routiers entrant dans l’agglomération.

Contribuer à une ville durable

Le tramway est dix fois plus économe en énergie que l’automobile individuelle et induit une réduction de la pollution de l’air de proximité, le long de la ligne, liée à la baisse de la circulation automobile. Avec la nouvelle ligne, la Métropole augmentera son offre de transports collectifs par un maillage amélioré du réseau Stan et une meilleure intermodalité avec la voiture particulière complétée par des échanges avec les autres modes de transport (vélos, bus, train).

Le projet de nouveau tramway répond aux enjeux de transition écologique, notamment en termes d’offre alternative à la voiture et d’économies d’énergie, auxquels la métropole comme les autres grandes agglomérations est aujourd’hui confrontée.

Un transport écologique

Le Nouveau Tramway circulant à 100% d’électricité verte sera dix fois plus économe en énergie que l’automobile individuelle et ne produira pas de rejets de particules polluantes. Il permettra de diminuer les rejets de CO2 et de réduire la pollution de l’air de proximité, le long de la ligne, tout en répondant à l’augmentation du besoin en mobilité des habitants. La gestion de l’eau sera optimisée avec une végétalisation de la plateforme (autant que possible) sans arrosage et un traitement alternatif des eaux pluviales.

Vélo sur toute la ligne

Les modes de déplacements actifs (piétons, cyclistes) ont été pris en compte dans la conception du projet de Nouveau Tramway. Le tracé de la ligne sera 100 % accessible au vélo par des aménagements bidirectionnels, unidirectionnels dans chaque sens ou zone 30. Ces aménagements s’inscrivent dans « le plan vélo » de la Métropole du Grand Nancy, une démarche plus globale pour faciliter les déplacements à vélo.

Un impact environnemental réduit

Une large partie du projet s’insère sur des tracés existants qui ne nécessitent pas de mesure particulière. Des mesures environnementales pour protéger le milieu naturel et limiter les effets sur la faune (oiseaux, amphibiens, chiroptères…) seront prises sur les voies nouvelles, notamment sur les espaces situés entre la caserne Kléber à Essey-lès-Nancy, et l’aéropôle Grand Nancy Tomblaine et ceux proches du Jardin botanique à Villers-lès-Nancy. Il est prévu au stade des études préliminaires, la plantation de 442 arbres en remplacement des 373 arbres qui devront être coupés. Durant les phases de chantier, des mesures de réduction des nuisances (trafic, bruit, poussière, déchets, horaires de chantier et matériel utilisé) seront recherchées.

Un enjeu social

Par l’augmentation de sa capacité et la nouvelle desserte des quartiers d’habitat (Nations, Mouzimpré), de zone d’activité (Porte verte) et de pôles d’enseignement supérieur, le Nouveau Tramway représentera une solution de transport pratique, confortable et régulière pour les Grands Nancéiens. Sa construction sera également génératrice de plusieurs centaines d'emplois.

Développer le service et améliorer la ville

Le tracé du Nouveau Tramway, une fois et demie plus long que l’actuel, reliera l'est de la Métropole à l’ouest, sur un site réservé pour la majeure partie du trajet. Au-delà de sa vocation première de moyen de transport collectif, le Nouveau Tramway aura une vocation urbaine, architecturale et paysagère. Le tracé existant sera amélioré en termes d’aménagements urbains, de services, d’intégration du vélo, de végétalisation, de correspondances. Sur le tracé des extensions, le Nouveau Tramway jouera également un rôle d’aménageur des nouveaux espaces traversés. Il aura des répercussions sur ces espaces pour leur donner un renouveau, perfectionner leurs fonctionnalités, rapprocher les équipements et valoriser le territoire.

La nouvelle ligne de Tram

> LA LIGNE CÔTÉ EST : DE LA GARE DE NANCY À LA PORTE VERTE

> LA LIGNE CÔTÉ OUEST: DE LA GARE DE NANCY AU CHRU DE BRABOIS

Le calendrier

Les effets du tramway sur son environnement

Le projet de Nouveau Tramway est soumis à une étude d'impact conformément à la législation. Cette étude qui constitue la base du dossier d'enquête publique est auss un outil d'information du public qui pourra la consulter dans le cadre de l'enquête publique. 

Les déplacements

Le projet de Nouveau Tramway s’inscrit dans la démarche d’élaboration du Plan Local d’Urbanisme Intercommunal Habitat et Déplacement menée par la Métropole. L’un des principaux enjeux pour construire la métropole de demain consiste à développer les modes actifs (marche à pied et vélo), diminuer les nuisances liées à l’automobile et renforcer l’accessibilité pour tous. Avec le Nouveau Tramway, le Grand Nancy disposera d’un système de transport performant, robuste et fiable, économe en coût d’exploitation et permettant des extensions de tracé et de capacité dans la durée.

Le cadre de vie

Le projet de Nouveau Tramway permettra de mieux distribuer les espaces publics entre tramway, piétons, cyclistes et automobilistes : parking relais, cheminements  piétons, pistes et bandes cyclables seront intégrés sur toute la ligne. Les stations seront fonctionnelles, couvertes et confortables.  La baisse du trafic routier sur le tracé aura un effet bénéfique sur la qualité de l’air et l’ambiance acoustique, le bâti s’en trouvera valorisé. En améliorant les accès aux quartiers d’habitat et aux pôles d’activité ainsi que la qualité des espaces publics traversés, le projet contribuera à l’attractivité de l’agglomération.

Le paysage et le patrimoine

La plateforme du tramway sera végétalisée, autant que possible. Au stade des études préliminaires, 442 arbres seront plantés pour remplacer les 373 arbres qui devront être coupés et pour améliorer l’insertion paysagère du tramway sur l’ensemble du tracé. Deux nouveaux ouvrages avec pistes cyclables et partie piétonne sont envisagés à Villers-lès-Nancy et Vandœuvre-lès-Nancy ; l’un au niveau du campus sciences et de la rue Victor Basch, l’autre au niveau du château du Montet et de la rue du Doyen Roubault. Le premier, long de 335 m sur environ 15 m de haut en son point culminant jouxtera le campus sciences et le Jardin botanique, sans incidence pour les visiteurs. Ces deux ouvrages feront l’objet d’un travail d’architecture, d’insertion fine et d’intégration paysagère approfondi dans un dialogue permanent avec les riverains. Une attention particulière sera portée sur le site patrimonial remarquable dans le centre historique et touristique de Nancy.

Le Tramway dans l'échelle du bruit

Le bruit

Le tramway est moins bruyant qu’un bus. Les études acoustiques menées sur différents endroits de la ligne montrent que les niveaux de bruit seront conformes au niveau réglementaire, voire enregistreront une baisse sur les nouveaux axes due à une circulation automobile moins importante. Pour les quelques bâtiments qui pourraient être plus impactés au niveau sonore, des études complémentaires seront réalisées. Pour y remédier, des mesures d’isolement des façades pourront alors être effectuées. Lors de l’exploitation, des mesures de maintenance préventives ou correctives seront prises pour limiter d’éventuelles nuisances sonores.

Les vibrations

Le tramway se déplaçant sur rail est susceptible de produire des vibrations. Les différents types de pose de voies permettent selon leur proximité avec les habitations d’éviter la gêne occasionnée. Les principales nuisances vibratoires du projet sont celles générées en phase de chantier. Des mesures seront prises pour les limiter au maximum (horaires de chantier, matériel utilisé).

L’air

La circulation du tramway contrairement au trafic automobile ne produit pas de rejet de particules polluantes. Au contraire, du fait de la diminution du trafic sur les nouveaux axes, le projet sera, à terme, source d’amélioration de la qualité de l’air. Durant les phases de chantier, les travaux de terrassement  et la circulation des engins seront susceptibles de provoquer des poussières. Des mesures seront mises en oeuvre telles que l’arrosage des voies par temps sec, la bonne gestion des déchets, la limitation à 30 km/h dans les zones d’habitation.

La faune et la flore

Une large partie du projet de Nouveau Tramway s’insère sur des tracés existants qui ne nécessitent pas de mesure particulière. Des mesures d’évitement et de réduction des impacts sur la faune (oiseaux, amphibiens, chiroptères…) et la flore seront prises sur les voies nouvelles, notamment sur les espaces situés entre les casernes Kléber à Essey-lès-Nancy et l’aéropôle Grand Nancy Tomblaine et ceux proches du Jardin botanique à Villers-lès-Nancy.

Le détail des impacts sera consultable
dans le dossier d’enquête publique.

 

Focus

Alice Goiez, une experte en charge du Nouveau Tramway du Grand Nancy


Bordeaux, Mulhouse, Le Mans, Angers… Alice Goiez possède une solide expérience en matière de transports en commun : « Je me suis spécialisée dans les tramways en 2000, cela fait donc 19 ans… », explique la directrice de projets chez beTRAM, mandataire de maîtrise d’ouvrage pour le Nouveau Tramway du Grand Nancy. « Chaque mission présente ses particularités. À Nancy, où j'interviens pour la première fois, il s'agit de remplacer un tramway existant. Il y a aussi la montée à Brabois qui constitue un enjeu technique et urbain. Ou encore l’étroitesse de certaines rues qui est une caractéristique que l’on retrouve dans plusieurs agglomérations », confie Alice Goiez.

L'enquête d'utilité publique

L'enquête publique préalable à la Déclaration d'Utilité Publique est une phase de poursuite de la concertation. Cette procédure réglementaire permet l'autorisation administrative pour la faisabilité technique du porjet. Elle est organisée par la Préfecture de Meurthe-et-Moselle et se déroule sous l'égide d'une commission d'enquête indépendante. Elle a eu lieu du 27 août au 30 septembre dernier.

 

QUELS SONT LES OBJECTIFS DE L’ENQUÊTE PUBLIQUE ?

Quels sont les objectifs de l'enquête publique ?

1. Informer le public sur les caractéristiques du projet du Nouveau Tramway et les conditions d’insertion dans son environnement, son impact et les mesures pour y remédier.

2. Recueillir l’avis du public et de la commission d’enquête afin de permettre aux élus d’arrêter les grands principes du projet et au Préfet d’en apprécier son utilité publique. La déclaration d’utilité publique est la condition nécessaire pour passer de l’intention au projet.

Quel est le rôle de la commission d'enquête ?

Désignée par le Tribunal administratif de Nancy, elle a plusieurs missions :

  1. elle veille au bon déroulement de l’enquête publique,
  2. elle recueille l’avis du public,
  3. elle rédige un rapport et formule ses conclusions motivées et d’éventuelles recommandations ou réserves.

Que contient le dossier d'enquête publique ?

Le dossier mis à disposition du public contient l’ensemble des caractéristiques du projet dont le principe de tracé, son chiffrage, toutes les études ayant contribué à son élaboration dont l’étude d’impact ainsi que sa mise en compatibilité avec les documents d’urbanisme réglementaires.

Quand a t-elle eu lieu ?

Elle s'est déroulée du 27 août au 30 septembre 2019.

Éviter, réduire, compenser

L’objectif de l’étude d’impact est d’intégrer l’environnement dans la conception et les choix d’aménagement du projet afin qu’il soit respectueux des habitants, des paysages et des milieux naturels, qu’il économise l’espace et limite la pollution de l’eau, de l’air et des sols. Comme la loi l’exige, cela se traduit par tout un ensemble de mesures envisagées pour éviter, réduire et compenser les conséquences sur l’environnement.

Une appli pour découvrir la nouvelle ligne de tramway à 360°

Explorez le nouveau tracé à 360°
— Explorez le nouveau tracé à 360°

Le nouveau tramway de la Métropole du Grand Nancy sera la colonne vertébrale du futur réseau de transports en communs. Il améliorera la mobilité des grand nancéiens et des 450 000 habitants du bassin de vie.

Explorez le nouveau tracé à 360 degrés