Plan Métropolitain des Mobilités : point d'étape et présentation du devenir de la Ligne 1


Construire le territoire de demain ne peut s’entendre sans relever le défi des mobilités, enjeu de transition écologique pour améliorer le cadre de vie de tous les habitants de Nancy, du Grand Nancy et du bassin de vie. Ainsi, le principe d’un Plan Métropolitain des Mobilités (P2M) a été acté dès le début du mandat, par délibération en Conseil métropolitain le 8 octobre 2020.

  • La délibération du 11 février dernier a permis de poser les bases d’un nouveau réseau de transports à l’échelle de la métropole et du territoire. Elle propose un plan de développement ambitieux de toutes les mobilités, du transport en commun à la piétonisation en passant par le vélo et le stationnement, pour favoriser notamment les reports vers les modes de déplacements « doux ». Cette délibération a par ailleurs sursis aux travaux en vue d’un tram ferré sur la ligne 1, qui ne pourront être engagés durant le mandat 2020-2026, avec l’objectif d’offrir un service de mobilités à la hauteur des enjeux et des besoins des usagers. Ces transformations indispensables, à l’heure d’une transition écologique engagée, s’effectueront dans un cadre financièrement tenable, un calendrier réaliste, en responsabilité et en transparence.

    Alors que le Transport sur Voie Réservée (TVR) actuel devra s’arrêter de circuler à l’horizon 2023, le temps est venu désormais d'opérer le choix de la solution qui viendra le remplacer et qui répondra au mieux aux attentes fortes de qualité de service et de budget maîtrisé.

    Une solution technique de nouvelle génération alliant fiabilité et qualité de service : le trolleybus 2.0

    Les mobilités sont un enjeu du quotidien, pour les habitants de Nancy, du Grand Nancy et du bassin de vie, ainsi que pour les commerçants, les acteurs économiques, ou encore les visiteurs venus d’ailleurs. La réflexion menée pour le remplacement du TVR s’est appuyée sur des exigences de qualité de service, de fiabilité du matériel, d’optimisation de fréquence, de vitesse commerciale, d’impact environnemental tout en considérant l’importance de minimiser les travaux d’aménagements. Ainsi, le trolley 2.0 de 24 mètres de long, solution de matériel roulant utilisée à Genève, à Lyon ou encore à Nantes, présente aujourd’hui toutes les caractéristiques requises :

    - Un investissement pérenne, pour un budget dix fois moins élevé que le projet initial de remplacement du TVR : 50 millions d’euros HT – ce qui permet à la Métropole de conserver des marges financières pour compléter l’offre de mobilités dans le cadre du plan global des mobilités de l’aire urbaine ;
    - Des travaux moins lourds, dont la durée est estimée entre 4 et 8 mois, avec une réutilisation partielle des installations existantes sur l’espace public ;
    - Plus propre et silencieux : c’est une solution 100 % électrique, décarbonée, pour une ville plus apaisée ;
    - Plus rapide, avec une vitesse commerciale optimisée de 20 à 30 % ;
    - Plus grande capacité de transport de voyageurs à hauteur de 10 %.

    Cette solution, tant par sa souplesse que par son impact financier, permet également de préserver la perspective d’un tramway futur à l’horizon 2030.

    Cet investissement constitue une première étape dans la construction du réseau global des mobilités. À l’automne prochain, le Grand Nancy actera les grands principes du Plan Métropolitain des Mobilités, qui fait l’objet depuis un an d’un travail en profondeur et en concertation avec les élus, les acteurs du bassin de vie, les usagers et les citoyens, amenant à des solutions structurantes nouvelles sur les autres lignes de transport en commun en site propre, sur les parkings-relais et sur le plan vélo.

    En savoir plus sur le Plan Métropolitain des Mobilités du Grand Nancy