« Des Hommes et des Arbres, les racines de demain »


Le Premier Ministre Édouard Philippe a annoncé le 13 septembre 2019 que le Projet « Des Hommes et des Arbres, les racines de demain » (DHDA) est lauréat de l’appel à projets « Territoires d’innovation ». Il s’agit d’une reconnaissance nationale et de l’aboutissement de plusieurs mois de travail partagé pour élaborer ce grand Projet de territoire. La candidature a été coordonnée par la Métropole, en lien avec la Communauté d’Agglomération d’Épinal, pour le compte de quelque 100 acteurs publics et privés du Sud de la Lorraine et des Vosges du Nord. Cette alliance des territoires inédite couvre, sur quatre départements du Grand Est, 1 132 communes fortes de plus d’un million d’habitants.

« Des Hommes et des Arbres, les racines de demain » lauréat de l'appel à projets « Territoires d'innovation »
— « Des Hommes et des Arbres, les racines de demain » lauréat de l'appel à projets « Territoires d'innovation »

5 axes d'intervention

5 axes d'intervention pour répondre à l'ambition « Des Hommes et des Arbres, les racines de demain »
— 5 axes d'intervention pour répondre à l'ambition « Des Hommes et des Arbres, les racines de demain »

1. L’axe « Services rendus par les arbres » vise à mieux connaître et valoriser les services rendus par les arbres, en ville, en forêt et à la campagne, pour favoriser leur prise en compte dans nos choix économiques et politiques. Sans pour autant sous-estimer les risques qui leurs sont associés (exemple : la maladie de Lyme).

2. L’axe « Écosystèmes » entend favoriser des écosystèmes arborés durables et résilients, accompagner leur adaptation aux changements climatiques, et rendre accessibles les bonnes pratiques de gestion, d’exploitation et de renouvellement.

3. L’axe « Industrie » améliorera la valorisation des ressources en bois local, accélérera l’innovation au service d’une filière forêt-bois durable, vertueuse, performante et créative, et expérimentera de nouvelles techniques de valorisation de la biomasse issue des arbres, de nouveaux usages du bois et du végétal, de substitution et recyclage.

4. L’axe « Cadre de vie et bien-être » se donne pour objectif de développer le recours du bois et du végétal dans la construction, l’aménagement, la dépollution, le design... et de promouvoir les bienfaits thérapeutiques et sociaux des espaces arborés.

5. « La Fabrique Augmentée » mobilisera les citoyens et les usagers, pour les associer à la mise en œuvre du projet et accélérer les innovations, au plus près des attentes sociétales. Il encouragera et accompagnera les démarches de co-construction à tous les niveaux, notamment auprès des industries locales.

Une alliance inédite des territoires et des acteurs

Une alliance territoriale : 1 132 communes pour plus d’un million d’habitants sur quatre départements dans le Grand Est.
— Une alliance territoriale : 1 132 communes pour plus d’un million d’habitants sur quatre départements dans le Grand Est.

La Métropole du Grand Nancy en lien avec la Communauté d’Agglomération d’Épinal a coordonné la candidature à l’appel à projets « Territoires d’Innovation » pour le compte de quelque 100 acteurs publics et privés du Sud de la Lorraine et des Vosges du Nord.

Cette alliance partenariale regroupe des acteurs institutionnels, économiques et académiques, tous concernés par la place des arbres dans notre quotidien, notre environnement et notre économie. Ils sont rassemblés autour d’une vision commune :

◊ Les arbres sont un atout essentiel de notre territoire (en ville, en forêt, à la campagne).
◊ Mieux les connaître, les préserver et valoriser les services qu’ils nous rendent est une source de bien-vivre, d’innovation, de prospérité et de transformation écologique.

102 partenaires aujourd’hui :
34 partenaires actifs dont 17 entreprises :
◊ 23 porteurs d’actions ou d’opérations appelant de la subvention
◊ 11 porteurs d’actions appelant de l’investissement Banque des territoires (groupe CDC)

68 partenaires publics et privés soutiens officiels de la démarche.

Une alliance territoriale : 1 132 communes pour plus d’un million d’habitants sur quatre départements dans le Grand Est. Territoires impliqués à ce jour : huit EPCI (une Métropole, deux Communautés d’Agglomération et cinq Communautés de Communes), trois groupements (Sillon Lorrain, Multipole Sud Lorraine, Pays Terres de Lorraine), deux Départements (Meurthe-et-Moselle et Vosges), trois Parcs Naturels Régionaux (PNR de Lorraine, PNR des Vosges du Nord et PNR Ballons des Vosges), le GIP Parc national des forêts de Champagne et Bourgogne et cinq villes sélectionnées pour le plan national « Action Cœur de ville ».

Focus

Un ensemble de partenaires menant des activités de recherche s’inscrivent dès aujourd’hui dans le portefeuille d’actions du Projet DHDA. Il s’agit de trois laboratoires de l’Université de Lorraine (ERPI, LERMAB et INTERPSY), de l’Institut des sciences et industries du vivant et de l’environnement (AgroParisTech), de l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA), du Centre d’études et d’expertise sur les risques sur l’environnement, la mobilité et l’aménagement (Cerema Est), de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Nancy, de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN), de l’Office National des Forêts (ONF) et de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES).


Enfin, des structures d’appui aux entreprises et à la profession (CRITT Bois d’Epinal, GIP Ingénierie Territoriale Emploi Filière Forêt-Bois, Fibois Grand Est, Chambre régionale d’agriculture Grand Est, Société d’économie mixte de développement économique et d’aménagement d’Epinal-Golbey) ainsi que plusieurs acteurs associatifs (Les Petits Débrouillards Grand Est, Vents des forêts et le CPIE Nancy Champenoux) affichent d’ores-et-déjà leur présence dans les actions structurantes du Projet DHDA.

L'écosystème des acteurs du projet

L'écosystème des acteurs du projet (cliquer pour agrandir)
— L'écosystème des acteurs du projet (cliquer pour agrandir)

Un premier portefeuille de 28 actions

28 actions, proposées à la candidature déposée fin avril 2019, feront l’objet d’un financement Programme d’Investissements d’Avenir (PIA) au titre de « Territoires d’Innovation», à hauteur de 5,5 millions d’euros en subvention, et potentiellement 18,9 millions d’euros d’intervention en fonds propres.

Portées par des acteurs publics et privés, elles constituent un portefeuille initial qui va s’enrichir de nouvelles actions dans les 10 ans à venir.

Nombre d’entre elles consacrent une étroite collaboration entre des entreprises et des laboratoires, établissements publics de la recherche, Pôle de compétitivité ou centre régional d’innovation et de transfert de technologie (CRITT).

Les prochaines étapes

Construire ensemble la gouvernance du Projet pour une durée de dix ans. Dans cet esprit, une association sera créée cet automne ;

Déployer et suivre les 28 actions proposées à la candidature, qui feront l’objet d’un financement PIA au titre de « Territoires d’Innovation ». Ces 28 actions constituent le premier portefeuille de « Hommes et des Arbres » ; d’autres actions s’y ajouteront au fil de l’eau ;

Continuer à détecter, à accompagner et à stimuler les initiatives qui s’inscrivent dans la stratégie des « Hommes et des Arbres » et qui souhaitent rejoindre le portefeuille. Depuis le dépôt de la candidature, de nouveaux porteurs d’actions se sont déjà fait connaître.