Déchets alimentaires : le déploiement progressif des points d’apport volontaire débute


Tout comme le verre, les emballages ou encore les papiers, vous pouvez désormais trier vos déchets alimentaires ! Conformément au droit européen et à la loi antigaspillage pour une économie circulaire de 2020 (loi AGEC), et dans le cadre de son engagement constant pour baisser les tonnages d’ordures ménagères, la Métropole du Grand Nancy va en effet proposer à l’ensemble des habitants du territoire une solution, adaptée à leur typologie d’habitat, pour trier leurs déchets alimentaires.

Le tri des biodéchets s’inscrit dans une politique volontariste, menée par la Métropole pour réduire les déchets, en particulier les ordures ménagères. Dans le cadre de son Programme Local de Prévention des Déchets 2022-2026, la Métropole du Grand Nancy s’est ainsi engagée à réduire de 15 % ses tonnages annuels de déchets ménagers et assimilés par habitant entre 2010 et 2030.

Le compostage est déjà une action emblématique pour le Grand Nancy : cela fait désormais 25 ans que des composteurs sont vendus à tarif subventionné aux habitants.

Pour aller plus loin et répondre pleinement à ces obligations, la Métropole du Grand Nancy a décidé de :

→ Continuer à favoriser le tri à la source et la valorisation sur site des déchets alimentaires, par le biais du compostage individuel et partagé,
→ Mettre en place une collecte séparée en apport volontaire suivie d’une valorisation industrielle sous forme de méthanisation ou de compostage.

Déploiement des points d'apport volontaire dédiés aux déchets alimentaires

Au cours du mois de juillet, des points d’apport volontaire spécifiques aux déchets alimentaires seront installés dans les commune suivantes :

  • Fléville-devant-Nancy,
  • Heillecourt,
  • Houdemont,
  • Villers-lès-Nancy,
  • Vandœuvre-lès-Nancy,
  • Pulnoy,
  • Saulxures-lès-Nancy,
  • Seichamps,
  • Laneuveville-devant-Nancy.

L’installation de ces nouveaux points d’apport volontaire se poursuivra dans d'autres communes en juillet puis reprendra dès septembre 2024. Au total, environ 1 000 points de collecte seront installés en lien avec les communes.

Côté pratique, on entend par « déchets alimentaires » les épluchures, les restes de repas, le pain, le marc de café, les filtres et dosettes en papier, les coquilles d’œufs ou de noix.

→ Concernant les professionnels qui produisent des quantités importantes de déchets alimentaires (métiers de bouche, commerces de proximité, cantine,...), un service spécifique de collecte en bacs leur sera proposé dans le cadre de la redevance spéciale à partir de septembre, avec un tarif incitatif représentant seulement la moitié du prix des ordures ménagères résiduelles.

Pour situer facilement les lieux des points d'apport volontaires, ils seront ajoutés au fur et à mesure de leur déploiement sur cette carte interactive.

Une expérimentation à Nancy

Après une expérimentation réussie à Villers-lès-Nancy et à Essey-lès-Nancy, la Métropole du Grand Nancy va lancer mi-juillet une expérimentation dans plusieurs quartiers de Nancy, visant à tester deux types de matériels de collecte – le composteur « grutable » et l’abribac – afin de décider du meilleur matériel pour un démarrage progressif cet automne de la collecte. 

Quelques chiffres clés

  • Sur le Grand Nancy, 20 000 foyers sont dotés de solutions de compostage à ce jour (soit 20% de la population).
  • On compte aujourd'hui plus de 18 000 composteurs individuels, 250 sites de compostage partagés et 800 lombricomposteurs
  • 1 000 points de collecte seront installés à compter de l'été, en lien avec les communes pour les habitats collectifs et les zones urbaines. 
  • Plus de 10 millions de tonnes de biodéchets sont jetées par an en France. Les trier, c’est leur permettre d’être compostés ou valorisés en énergie. Votre geste de tri, précieux pour l'environnement, vient tout changer. Adoptez à votre tour le bon réflexe !

Flyer en téléchargement