COP Grand Nancy


Préservation de la biodiversité, filières d’alimentation courtes, refonte des mobilités, rénovation thermique, décarbonation des énergies… La Métropole agit concrètement pour aménager jour après jour un territoire plus durable. Cette ambition se traduit par deux démarches complémentaires et menées conjointement.

le Campus du Climat
— le Campus du Climat

La COP du Grand Nancy

Vous souhaitez vous engager ? Organiser ou participer à des rencontres ou des évènements en lien avec les questions de transition ? Contribuer, agir, seul ou collectivement ? La COP territoriale est un espace d’échange et de dialogue pour constituer cette communauté du territoire qui s’engage pour le climat.

Concrètement, la COP propose des temps d’échanges et des événements, un calendrier de rencontres au fil de l’année 2022 et au-delà pour permettre une sensibilisation aux enjeux du changement climatique et découvrir les leviers d’actions. Ces échanges permettent également d’enrichir le Plan Climat Air Énergie Territorial et de partager des actions à mettre en œuvre pour prémunir le territoire contre les vulnérabilités liées au changement climatique.

Pour partager vos idées, participer au dialogue ou proposer une rencontre ou une action, une seule adresse :

cop.grandnancy.eu

Le Plan Climat Air Énergie Territorial du Grand Nancy (PCAET)

Face à l’urgence climatique, nos modes de vie, ainsi que nos manières de consommer, de nous déplacer, d’habiter et d’agir dans notre territoire doivent impérativement évoluer. Il s’agit aujourd’hui de réinventer de nouveaux modèles urbains tout en conciliant un développement durable, un mieux-vivre ensemble, une aire urbaine plus apaisée, plus conviviale et plus accessible, autour d’une trajectoire de transition énergétique partagée par tous.

En décembre 2020, les élus de la Métropole ont ainsi adopté à l’unanimité le principe d’un nouveau Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET). Ce document réglementaire fixera pour une durée de six ans la feuille de route des actions de transition énergétique menées pour lutter contre le dérèglement climatique dans les domaines de l’habitat, des mobilités, de l’économie et de résilience du territoire. 

La Métropole a souhaité que cette démarche soit participative et coopérative avec le projet de COP Territoriale, qui permet à chacune et chacun de s’engager dans la transformation du territoire. 

Après plusieurs mois de travaux consacrés à l’élaboration d’un diagnostic territorial et des ateliers partagés avec les acteurs socio-économiques, les partenaires institutionnels, les associations, les étudiants et les élus, les grandes orientations du nouveau Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET) ont été adoptées par les élus du Conseil métropolitain ce jeudi 12 mai. 

Ainsi, le PCAET du Grand Nancy se déclinera autour de trois objectifs forts :

Réduction d’émissions de gaz à effet de serre : réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre afin d’atteindre l’objectif 2030 du Pacte Vert de l’Union Européenne, visant à réduire de -55 % ses émissions à horizon 2030, et même d’atteindre une baisse de -84 % à horizon 2050 par rapport à 1990.
Réduction de la consommation énergétique : réduire la consommation d’énergie de 20 % à l’horizon 2030 par rapport à 2012. La dynamique sera prolongée pour réduire de -50 % les consommations à horizon 2050. 
•  Augmentation de la production énergétique : porter la part des énergies renouvelables à 70 % de la consommation finale à 2050, dont au moins 35 % d’énergies « locales »

Pour atteindre ces objectifs, la Métropole du Grand Nancy a souhaité structurer sa stratégie de transition écologique et énergétique du territoire autour de cinq axes majeurs : 

Accompagner la transition du parc bâti du territoire : améliorer la sobriété et l'efficacité énergétique des bâtiments résidentiels et tertiaire du territoire, lutter contre la précarité énergétique et le mal-logement, construire des logements moins énergivores et plus résilients aux effet du changement climatique.
Accélérer l’essor des mobilités durables et décarbonées : réduire la circulation automobile et maîtriser la demande en déplacement, encourager le report modal vers les modes actifs, ferrés et fluviaux, accompagner le développement des carburations alternatives. 
Accompagner les transitions vers une économie bas-carbone :  soutenir les efforts de décarbonation des entreprises, orienter le développement économique vers les activités et les filières locales contributrices des transitions, relocaliser la production agricole, augmenter la production d’énergie renouvelable.
Adapter les territoires aux effets du changement climatique : préserver durablement la santé des habitants en améliorant la qualité de l’air et de vie, aménager le territoire pour adapter les modes de vie aux changements climatiques et le rendre attractif, soutenir et assurer la pérennité de la richesse de la biodiversité, diminuer l’exposition des activités économiques et des services urbains aux changements climatiques et accroître leur capacités d’adaptation.
Agir collectivement en faveur des transitions : accompagner les modes de vie vers plus sobriété, rendre les acteurs du territoire contributeurs de la dynamique de transition écologique et énergétique, mettre en place une gouvernance partagée du Plan climat dans le cadre la COP territoriale, être une collectivité exemplaire en matière de transition. 

Une présentation des ambitions et orientations stratégiques posées aujourd’hui par la Métropole du Grand Nancy sera effectuée ce samedi 14 mai à partir de 9h30, à la Petite Halle de l’Octroi.

En savoir plus

Enfin, pour accompagner l’élaboration et la mise en œuvre du PCAET, dont la délibération finale sera présentée lors du Conseil Métropolitain de décembre 2022, il a également été décidé ce jour, de constituer un Conseil métropolitain pour le Climat en s’appuyant sur la forte expertise scientifique locale. 

Présidée par Ankinée Kirakozian – professeure d’économie spécialiste des mobilités, maître de conférence au BETA, enseignante à l’École des Mines de Nancy, cette instance composée de 9 membres aura vocation de poser un regard scientifique et prospectif sur les politiques et mesures de transition écologique et énergétique portées par la Métropole du Grand Nancy, mais aussi d’un regard sur les enjeux d’intégration du nouveau PCAET au projet métropolitain dans ses multiples composantes. 

Pour aller plus loin