Technopôle Henri-Poincaré


La redynamisation du Technopôle Henri-Poincaré constitue un projet de développement d'excellence métropolitaine et, de fait, un enjeu majeur du projet métropolitain du Grand Nancy, qui s’appuie sur les énergies des femmes et des hommes qui font la vitalité du bassin de vie.

Le Technopôle Henri-Poincaré
— Le Technopôle Henri-Poincaré

Le Technopôle Henri-Poincaré

Le Technopôle Henri-Poincaré entend renouveler et redynamiser la démarche technopolitaine, initiée sur le plateau de Brabois à la fin des années 1970. La redynamisation de ce territoire à enjeux passe par :

  • un périmètre élargi,
  • des synergies entre l’université et le monde économique, de la recherche, de la santé et de l’innovation, ainsi que les acteurs les différents acteurs publics et privés,
  • une nouvelle identité. 

Un site pionnier

Crée dans les années 70, le Technopôle de Brabois  est l’un des trois premiers technopôles avec Sophia Antipolis à Nice et Meylan à Grenoble). Il fait l’objet d’un programme de redynamisation depuis 2012 avec le « Pacte pour un technopôle de nouvelle génération » signé entre le Grand Nancy, l’Université de Lorraine et la Chambre de commerce et d’industrie. Cette démarche de refondation s’appuie sur le périmètre « historique » situé sur le Plateau de Brabois qui accueille autour du CHRU, des laboratoires et instituts de recherche de renommée mondiale, des centres de transfert de technologie, un parc d’activités avec des entreprises à potentiel de croissance, et des équipements de pointe comme le Biopôle. 

Le Technopôle Henri-Poincaré intègre le campus Artem qui regroupe trois grandes écoles (École nationale supérieure d’art, Mines Nancy, et l’ICN Business School) et l’Institut Jean Lamour, auquel s’ajoute aussi le site de la faculté des Sciences (campus des Aiguillettes).

Plusieurs études sont menées par le Grand Nancy et la société d’aménagement Solorem. Objectifs : accroître l'attractivité en matière de recherche, d’innovation et de développement économique, favoriser le renouvellement urbain, développer l'immobilier d’entreprise ou encore engager une réflexion approfondie sur les mobilités.

Le chiffre

5000

C’est le nombre de personnes supplémentaires que le Technopôle Henri-Poincaré accueillera à terme.

La SEM Henri-Poincaré, un nouvel outil pour l'innovation

La Société d'Économie Mixte (SEM) Henri-Poincaré a été officiellement installée le 19 juin 2018 sur le campus Artem. Présidé par André Rossinot, ce nouvel outil compte parmi ses administrateurs des chefs d'entreprises tels que Christian Bouigeon, Directeur Général Adjoint de Saint-Gobain PAM, ou Thierry Chapusot, Président du directoire du groupe Welcoop*. En partenariat et en complémentarité avec les autres acteurs de l'innovation du Grand Nancy, la SEM a pour mission principale de structurer et d'animer l'écosystème d'innovation métropolitain. Ses missions couvriront par ailleurs l'accélération des entreprises en post-incubation, le développement des entreprises de croissance, mais aussi l'animation et la promotion du Technopôle Henri-Poincaré, qui se compose du Plateau de Brabois, du secteur Val de Villers-Aiguillettes avec la faculté des Sciences et Technologies et du campus Artem.

*Liste complète des actionnaires de la SEM disponible en ligne en cliquant ici