Préserver les ressources en eau : le Grand Nancy se donne les moyens d'agir


Le saviez-vous ? Le Grand Nancy s'est créé autour de la distribution d'eau potable et de l'assainissement, en 1959. Si la sécheresse actuelle met en lumière l'absolue nécessité de sobriété dans les usages de la ressource en eau compte tenu de la situation hydrologique et météorologique, la Métropole met déjà en œuvre plusieurs actions et permet également aux habitants de s'impliquer. En effet, cette ressource précieuse mérite une attention particulière tout au long de l'année.

  • Une Métropole qui se veut vertueuse

    Traitement des eaux usées, optimisation du rendement de l’usine de potabilisation, suivi quotidien du réseau de distribution et la mise en œuvre de programme de recherche de fuites, remplacement régulier des compteurs d’eau, renouvellement des réseaux, projet de nouveau captage en eau dans la Meurthe : la Métropole investit massivement afin d'assurer à chaque habitant une eau de qualité tout en préservant la ressource en eau.

    En savoir plus

    Pour aller plus loin dans cette logique, le Grand Nancy va intensifier ses efforts de sensibilisation des usagers sur leurs consommations d’eau notamment via le déploiement du radiorelevé permettant demain de mettre régulièrement à disposition de chaque abonné ses données de consommation pour l’inciter à réduire ses consommations, l’alerter rapidement de fuites et surconsommations.

    Et demain ?

    La Métropole du Grand Nancy utilise actuellement, pour la production d’eau potable une eau prélevée dans la Moselle. Cette ressource est vulnérable, c'est pourquoi elle prévoit de sécuriser son alimentation en eau notamment par la création d’une prise d’eau dans la Meurthe dont l'objectif est double : assurer un secours intégral des besoins, actuels et à venir, du Grand Nancy et des collectivités voisines alimentées par le réseau du Grand Nancy en cas de crise sur la Moselle et également, répartir les prélèvements entre les deux rivières pour réduire leur impact lorsque le niveau des eaux est faible.

    Démarche globale et transversale, l’adaptation au changement climatique vise à réduire notre vulnérabilité face aux conséquences inévitables du changement climatique : canicules, sécheresses, inondations… Ainsi, la Métropole s'est engagée dans l'élaboration d'un Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET), document réglementaire fixera pour une durée de six ans la feuille de route des actions de transition énergétique. Les citoyens, acteurs associatifs, économiques et leurs représentants sont partie prenante de ce travail.

    En savoir plus et participer

    Vous aussi, vous pouvez agir !

    Dans la salle de bain, la cuisine, le jardin, il existe des gestes simples pour réduire votre consommation d'eau facilement tout en veillant à l'absence de fuite dans son logement.

    En savoir plus

    La Métropole souhaite également encourager la préservation des ressources naturelles. Depuis 2008, elle accorde une subvention pour l’achat de récupérateurs d’eau de pluie.

    Pour connaître les conditions d’obtention, cliquez-ici.

    En cette période d'alerte renforcée sécheresse des mesures de restrictions de l’usage de l’eau sont en vigueur et concernent l’ensemble des usagers : collectivités, industriels, agriculteurs et particuliers.

    Ces mesures de lutte contre les effets de la sécheresse sont essentielles pour économiser l’eau et garantir les usages prioritaires que sont la santé et la salubrité publique, la sécurité civile, l’alimentation en eau potable. Le respect des mesures par l’ensemble des usagers de l’eau est essentiel pour assurer l’efficacité du dispositif. 

    Plus d'infos